Entreprises

Economie d’énergie : gros succès pour la priz’éco d’EDF

Economie d’énergie : gros succès pour la priz’éco d’EDF

Après la Réunion et la Corse, les Antilles-Guyane plébiscitent la Priz’éco.

Après la Réunion et la Corse, les Antilles-Guyane plébiscitent la Priz’éco.

“Aujourd’hui, pour des raisons d’économie, les fabricants ne mettent plus de bouton on/off sur les produits comme les lecteurs de DVD, ce qui fait que ceux-ci restent continuellement allumés. Il en est de même pour les décodeurs. Ils ne s’éteignent jamais”, fait remarquer Luc Sevestre, directeur général d’Odoxion fabricant de la priz’Eco qu’EDF vient de lancer aux Antilles-Guyane. “L’ensemble de ces appareils que nous ne pouvons éteindre même lorsque nous n’en avons pas besoin consomment de l’énergie, environ 20,7 GWh par an, soit 1,3 % de la consommation totale de l’île”, estime Éliane Germont, la nouvelle directrice d’EDF.

Dans un souci de réduire cette consommation inutile, EDF SEI (Système insulaire) a défini un cahier des charges avec Odoxionpour mettre au point un produit permettant de couper automatiquement l’alimentation en électricité de ces appareils. “La priz’Eco est un nouveau produit dont nous n’éprouvons pas le besoin. Nous devons ainsi le créer. Pour ce faire, nous ciblons dans un premier temps les ménages en leur proposant le produit à 10 € alors que le prix de vente est estimé entre 35 et 40 €. EDF contribue au financement de la différence auprès de ses distributeurs. Dans un second temps, nous déclinerons le produit pour les professionnels”, explique Jean-François Allin, responsable communication EDF en Martinique.

Pour cette première campagne de lancement, vingt mille exemplaires sont disponibles en Martinique, vingt-cinq mille en Guadeloupe et quinze mille en Guyane. “Trente-cinq mille priz’Eco ont déjà été proposées à la Réunion où une deuxième campagne de commercialisation est en cours. Vingt-deux mille prises ont également été distribuées en Corse”, indique Luc Sevestre.

La priz’Éco a remporté un franc succès en Martinique car plus de 4 660 prises se sont vendues au cours des trois premiers jours de lancement. Un mois plus tard, près de 65 % du stock étaient écoulés. Ce qui motive EDF à mener une deuxième campagne.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :