À la une

Construction dans la Caraïbe : et si les normes Carisbig étaient enfin utilisées ?

Construction dans la Caraïbe : et si les normes Carisbig étaient enfin utilisées ?

Ces normes fixées depuis 2004 par des professionnels Caribéens devraient être enfin généralisées pour la reconstruction de Saint-Martin et de Barthélemy.

Construit-on aux Antilles de manière à supporter des vents force 5 qui tendront à devenir la puissance des vents dans le couloir de cyclone au milieu duquel se situent la Martinique, la Guadeloupe et les îles du Nord ? Au regard des constructions qui fleurissent partout, quelques fois à fleur de morne, la question mérite d’être posée.

Pour rappel, en 2004 des travaux ont été réalisés en Martinique par dix-neuf délégations de professionnels du BTP de la zone Caraïbe. Elles ont mises au point Carisbig, un guide destiné à poser les normes de construction communes dans la Caraïbe. Depuis cette date, ce guide est finalisé : il ne restait qu’à l’éditer dans les trois langues utilisées dans la zone Caraïbe et d’en faire un élément central et commun.

Ce guide définit les normes de construction communes à établir dans toute la zone Caraïbe, propose une méthode de certification des produits de construction utilisés dans la région, définit les valeurs à prendre en compte dans les normes de construction. Il définit aussi les normes de reconstruction pour la région, les méthodes pour le contrôle technique, les assurances, la définition des plans de prévention des risques de la Caraïbe et enfin la définition de normes de construction pour les petits bâtiments implantés en zones sismiques.

Le travail est donc fait.

Bien que mis en sommeil depuis cette date, certains points du projet Carisbig ont été poursuivis par la société Anco, spécialisée dans le contrôle des bâtiments. C’est Anco qui a certifié la construction de la Tour Lumina en Martinique.

Les travaux Carisbig ce retrouvent notamment en ce qui concerne les normes de construction, pour les petits bâtiments. Elles ont été entièrement reprises par le ministère du Logement de Haïti et intégré dans leur code d’urbanisme à la suite du séisme en 2010.

Il est donc temps de généraliser ce travail à l’ensemble de la zone cela était convenu dès 2004. Surtout en ce moment de la nécessaire reconstruction de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :