Économie

AGEFiPH : se faire accompagner

AGEFiPH : se faire accompagner

Trois questions à Alexis Turpin, Délégué régional Antilles-Guyane St-Pierre & Miquelon

Quelles ont été vos performances en 2018 en matière de création d’entreprises ?

Nous avons accompagné 32 personnes en situation de handicap, 30 en création pure, une en réorientation d’activité et une dernière pour une reprise, dont 19 en Guadeloupe, 15 en Martinique et 5 en Guyane. Nous avons versé un total de 100 000€ aux Antilles-Guyane. En outre, les entreprises ont bénéficié d’un accompagnement et d’un suivi gratuits avec la BGE. Ces porteurs de projet étaient pour les deux tiers dans le dispositif Cap Emploi et un tiers nous était envoyé par Pôle Emploi. C’était majoritairement des hommes : 17 dossiers sur 32.

Qu’attendez-vous d’un porteur de projet ?

Qu’il prenne le temps de préparer son projet et qu’il se fasse accompagner pour se donner plus de chance possible d’aboutir.

Quelles sont vos objectifs pour 2019 ?

Nous voulons mieux faire connaître l’appui apporté par l’Agefiph à la création d’entreprise aux Antilles-Guyane. Nous n’avons pas de blocage financier : nous voulons doubler notre volume d’activité, passant de 0,5 % à 1 % de la création financée dans le réseau Agefiph. Nous voulons participer à solidifier les plans de financement des porteurs de projet.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :