Entreprises

Industrie

Abchée & Fils construit sa nouvelle usine

Abchée & Fils construit sa nouvelle usine

Après plus de douze mois de tergiversations avec l’édilité de Matouri, Abchée & Fils implante sa nouvelle usine à Montjoly, sur le futur port de pêche.

Après plus de douze mois de tergiversations avec l’édilité de Matouri, Abchée & Fils implante sa nouvelle usine à Montjoly, sur le futur port de pêche.

“Le conseil municipal de Montjoly nous a octroyé, à titre grâcieux, deux hectares non loin de Cogumer, dans le futur port de pêche. Nous devons maintenant déposer le permis de construire, défricher, faire des études de sol, finaliser les plans…”, détaille Nicolas Abchée, directeur d’Abchée & Fils, heureux de l’épilogue concernant l’implantation de cet investissement stratégique pour cette entreprise familiale dirigée par François Abchée.

Financièrement prêt

Cela fait en effet douze mois que l’industriel est financièrement prêt : “Nous étions en discussion avec la mairie pour nous installer au port du Larivot. Les premiers tests de sol ont montré une forte pollution aux hydrocarbures (1), conclusions confirmées par des études récentes qui interdisent l’implantation d’usine de production agroalimentaire sur le site”, explique François Abchée qui avait ensuite appris que des terrains qu’il possédait non loin du nouveau Carrefour avaient été déclassés sans qu’il en soit informé, rendant là aussi une installation impossible.

La mairie de Macouria a ensuite proposé un terrain en amont du pont du Larivot, mais qui présentait des problèmes d’accès. La décision du conseil municipal de Montjoly tombe donc à propos. “Si nous dépassions le 31 décembre, nous devrions absorber 5 à 10% d’augmentation sur le coût du matériel commandé”, poursuit-il. Ce projet évite également à la Guyane un dégagement d’office de fonds européens en fin d’année.

(1) La Sara y possédait des dépôts de carburant, le site n’a pas été dépolluée bien qu’elle en avait l’obligation.

Usine Abchée & Fils : chiffres clés

> Superficie : 3 600m2 au sol

> Activité : transformation de poisson, congélation à la saumure active

> Espèces : vivanneaux (lavés, écaillés, filetés, rillettes, boudins…)

> Temps de construction : 18 mois

> Investissement : 8,4M€

> Financement : Région 500000e, Feder 800 000€ , FEP 1,5M€, CNES 500 000€
Partager cet article :

Suggestion d'articles :