Editorial

Editorial

100 idées, 100 actions !

100 idées, 100 actions !

La période est si morose ici et ailleurs qu’elle est propice aux défis ! A la rédaction d’Inter-Entreprises, nous en avons relevé un : à l’occasion de notre numéro 100, rassembler 100 idées, 100 pistes de réflexion, 100 actions possibles pour redonner de l’entrain, pour renouer avec la création de valeur en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique (p44). Nous nous rendons compte en effet, en suivant les visites ministérielles et autres, que le salue ne viendra définitivement pas d’ailleurs ! (p8)

La période est si morose ici et ailleurs qu’elle est propice aux défis ! A la rédaction d’Inter-Entreprises, nous en avons relevé un : à l’occasion de notre numéro 100, rassembler 100 idées, 100 pistes de réflexion, 100 actions possibles pour redonner de l’entrain, pour renouer avec la création de valeur en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique (p44). Nous nous rendons compte en effet, en suivant les visites ministérielles et autres, que le salue ne viendra définitivement pas d’ailleurs ! (p8)

Discussions sans détour

Les solutions, nous devons les faire émerger en discutant enfin directement, sans détour entre nous, élus (p10), représentants de l’Etat (p9), du secteur privé (26), partenaires sociaux (p29), et avec nos voisins (p35). Dans ce numéro, nous montrons qu’à chaque fois, cette attitude ouverte porte ses fruits ! Les plus remarquables sont ceux obtenus lors des 1res Journées caribéennes du droit de l’exécution (p35). En tant que présidente de la Section Martinique des Conseillers du commerce extérieur de France, co-organisatrice avec la Chambre nationale des huissiers de justice de ces journées, je ne peux qu’exprimer mon extrême satisfaction. Cependant, en étant parvenu en huit mois à obtenir de tels résultats, une seule question vaut : pourquoi d’autres que nous ne l’ont pas fait plus tôt ?

Passer à l’action

Passons donc à l’action, partout où nous nous trouvons, où nous le pouvons, en abaissant les barrières que, souvent, nous nous sommes si promptement mis à nous-même ! La période est si critique qu’aucune chasse-gardée ne tient au-delà du temps pour le dire.

Je tiens aussi à remercier tout particulièrement nos annonceurs qui nous ont permis de sortir ce numéro exceptionnel. Inter-Entreprises, comme tous les autres médias, est également touché par la mutation profonde qui touche son secteur d’activité. Comment allons-nous continuer ? Nous recherchons encore notre nouveau modèle. Ce qui est certain, c’est que nous continuerons nos rendez-vous quotidiens sur notre site Internet local.interentreprises.com:8888, nos échanges toutes les quinzaines avec notre Lettre confidentielle d’Inter-Entreprises et nos rencontres avec notre magazine en version papier.

Ne pas renoncer, accepter le changement et passer à l’action : de bons devoirs de vacances !

Partager cet article :

Suggestion d'articles :