Entreprises

ANIMALITAIRE/HUMANITAIRE

Saint-Vincent : il n’y a pas que les humains à sauver !

Saint-Vincent : il n’y a pas que les humains à sauver !

Le Rotary de Martinique et de Guadeloupe, CaribVet, l’Association des Vétérinaires Praticiens Libéraux de Guadeloupe et le Cirad unissent leurs forces pour nourrir pendant huit semaines les animaux de Saint-Vincent touchés eux aussi par les effets des cendres.

Parallèlement à l’opération d’aide financière aux populations en cours, les Rotariens de Guadeloupe et de Martinique, le Réseau caribéen de santé animale (CaribVet), l’Association des Vétérinaires Praticiens Libéraux de Guadeloupe (AVPLG), le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) avec Planet Caraïbes, Force Animale, Domaine Canin, Home Animal, Grands Moulin des Antilles, Chlorex, la sucrerie de Gardel ont fait acheminer sur place cette semaine près de 2 tonnes d’aliments pour animaux domestiques, 5 tonnes d’aliments bovin, caprin, porcin, volaille, lapin, ainsi que 4 tonnes de mélasse.

Au départ de la Martinique, Alim A, fournisseur d’aliments pour le bétail, La Ferme du Moulin, pour la fourniture de son de blé : 620Kg d’aliment ont déjà été acheminés et il est prévu prochainement l’envoi de concentrés et d’herbe enrubannée nécessaires pour les ruminants.

Prolonger l’action grâce aux dons

Ainsi, entre le 5 mai et le 30 juin, chacun sera appelé à faire soit :

  • un don en nature de marchandises : réservé aux professionnels du secteur ;
  • un achat de marchandises. Chacun pourra passer commande aux professionnels, partenaires de l’opération soit au téléphone, soit en ligne, ou en venant sur place. Un site internet a été créé afin de référencer nos partenaires. Le dispositif mis en œuvre est le même que celui utilisé pour la banque alimentaire. Les produits achetés sont laissés sur place. Les opérateurs concernés se chargeront, avec les fournisseurs et prestataires partenaires de l’opération, de la collecte et de l’acheminement de la marchandise à Saint-Vincent ;
  • un don en numéraire, soit en participant à la cagnotte en ligne, soit en envoyant un chèque ou en procédant à un virement.

La population animale à évacuer de la zone à risque a été estimée à environ 9 000 individus (5000 petits ruminants, 3000 chiens et chats, 700 porcs, 100 bovins, 22 chevaux et ânes).

Les besoins totaux en eau, alimentation, médicaments et abris pour le bétail ont été estimés à 25000 individus : 14000 petits ruminants (ovins et caprins), 4000 bovins, 7000 porcs.

Des chiffres qui ne tiennent pas compte de tous les animaux détenus par des particuliers, difficilement identifiables.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :