On en parle

La Précarité se développe en Guadeloupe

La Précarité se développe en Guadeloupe

Depuis quelques mois, l’Iédom Guadeloupe constate une augmentation conséquente de la fréquentation de son service de surendettement, à tel point qu’elle l’a quantifié à 23 personnes reçues par jour.

Depuis quelques mois, l’Iédom Guadeloupe constate une augmentation conséquente de la fréquentation de son service de surendettement, à tel point qu’elle l’a quantifié à 23 personnes reçues par jour. Cet afflux est la conséquence de la nouvelle Loi sur le surendettement entrée en vigueur en janvier 2019 qui a simplifié la procédure de surendettement et donné droit à avoir un compte en banque même pour quelqu’un interdit bancaire et sans revenus. La population reçue a également changé : ce sont désormais une majorité de personnes qui ne parviennent pas à faire face à leurs charges courantes, de plus en plus de personnes âgées, voire des retraités n’ayant aucun crédit en cours. Pour cette population, l’effacement des dettes ne règle pas les situations.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :